5 façons de rendre la cybersécurité plus efficace grâce à l'automatisation

Vers la fin de l’année 2019, les effectifs de la cybersécurité s’élevaient à 2,8 millions de professionnels, alors que le nombre de professionnels formés nécessaires pour combler l’écart était de 4,07 millions. Ces données montrent qu’il est urgent d’augmenter de 145 % les effectifs actuels de la cybersécurité dans le monde.

Alors que 65% des organisations font état d’une pénurie de talents, 36 % disent avoir du mal à recruter des professionnels qualifiés.

Cette pénurie de talents n’est que la deuxième raison pour laquelle nous avons besoin d’une automatisation dans le développement de la cyber-résistance. La première étant le besoin de rapidité. Les méthodes manuelles et les solutions de cybersécurité traditionnelles ne sont pas toujours adaptées aux nombreux défis auxquels sont confrontées les organisations aujourd’hui.

C’est pourquoi une intrusion furtive pourrait détruire l’image d’une marque et l’affecter économiquement si elle n’est pas tracée pendant trop longtemps.

L’automatisation de la cybersécurité peut changer cela. Elle peut réduire les risques, traiter les erreurs et corriger les anomalies avant qu’elles ne puissent être exploitées par des pirates informatiques. Que ce soit dans les aspects offensifs ou dans les aspects défensifs de la cybersécurité, l’automatisation peut changer la donne.

Réduire le temps de réponse avec le RPA

L’automatisation des processus robotisés (RPA en anglais – Robotic Process Automation) peut vous décharger de l’exécution manuelle de tâches répétitives. Elle minimise également la plus grande vulnérabilité de la cybersécurité : l’interaction humaine. Que ce soit délibérément ou par ignorance, les humains représentent toujours le plus grand risque pour le cyber bien-être des organisations.

La recherche suggère que parmi les nombreux avantages de l’utilisation du RPA dans la cybersécurité, quelques-uns sont essentiels :

  • Le RPA minimise les temps de réponse de la détection des menaces  grâce à la surveillance et aux alertes automatisées. Exemple : TEHTRIS EDR a récemment été récompensé car il peut lutter contre les demandes de rançon (ransomwares) sans interaction humaine.
  • Il facilite l’inventaire et la découverte des applications et des dispositifs, aidant les professionnels de la cybersécurité à identifier les surfaces de menace exposées pour limiter les risques. Exemple : TEHTRIS EDR peut aider à lutter contre les problèmes informatiques cachés.
  • Le RPA peut permettre le déploiement automatique de mises à jour et de correctifs.
  • Il peut en outre aider à combler la pénurie de talents dont nous avons parlé. Exemple : Depuis 2013, TEHTRIS SOC a généré moins de 1% de faux positifs dans le monde. Au-delà des compétences reconnues de l’équipe TEHTRIS SOC, les technologies de TEHTRIS sont très puissantes pour améliorer leurs enquêtes. TEHTRIS a largement automatisé ses capacités de surveillance et a maintenant la même capacité que plusieurs milliers d’analystes grâce à ses cyber-bots autonomes. Cela fonctionne comme les concepts de l’industrie 4.0 avec des capteurs intelligents.
  • Le RPA peut être le moyen idéal pour les entreprises de mettre en œuvre des contrôles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 de la couverture de sécurité de leur infrastructure.

De plus, le RPA limite le degré d’implication des humains dans la gestion des informations sensibles.

Optimiser les capacités de cybersécurité avec le SOAR et le SIEM

L’automatisation de l’orchestration de la sécurité et de la réponse (SOAR) et la gestion des incidents et des événements de sécurité (SIEM) sont deux aspects de l’automatisation de la sécurité qui revêtent une grande importance pour les entreprises. Le SOAR désigne une combinaison de solutions qui aident à optimiser l’efficacité et les capacités des opérations de sécurité, libérant ainsi les ressources humaines des tâches de bas niveau.

Par rapport aux technologies EDR ou EPP, le SIEM est de nature plus manuelle, nécessitant des réponses manuelles aux alertes et notifications, des signatures pour l’optimisation, l’efficacité, etc. Les deux technologies visent à utiliser l’automatisation pour organiser les personnes, les processus et la technologie au sein d’un organisme de manière à en tirer le meilleur parti.

La bonne nouvelle est que TEHTRIS XDR Platform contient un SOAR intégré avec de nombreux playbooks exceptionnels par défaut qui exploiteront votre puissance pour automatiser votre cybersécurité.

Automatisation pour corréler les données

De nombreux acteurs de la cybersécurité collectent une quantité importante de données. Mais, pour en extraire de la valeur, les données doivent être organisées en étapes réalisables. Pour le faire efficacement, les entreprises doivent recueillir des données sur les menaces provenant de tous les vecteurs d’attaque, des technologies de sécurité de leurs systèmes, ainsi que des renseignements sur les menaces mondiales en dehors de leur infrastructure.

Ensuite, elles doivent regrouper les menaces qui se comportent de manière similaire au sein de cet ensemble de données et les utiliser pour prévoir la prochaine étape de l’attaquant. Plus il y a de données, mieux c’est.

L’analyse doit toutefois avoir une puissance de calcul suffisante pour être adaptée au volume de menaces actuel. L’apprentissage machine et l’automatisation peuvent aider à séquencer ces données plus rapidement, plus précisément et plus efficacement.

Ensuite, cette approche peut être combinée avec l’analyse dynamique des menaces pour détecter les menaces sophistiquées et plus récentes et prendre des mesures pour les atténuer.

Protection des outils plus rapidement

Une fois qu’une menace est identifiée, les organisations doivent passer à l’action avant qu’elle ne se propage à leurs réseaux, au cloud ou à leurs points d’extrémité. Comme l’analyse d’une menace ajoute une pénalité de temps, le risque identifié ne devrait pas être rencontré là où il a été découvert mais là où il pourrait être introduit par la suite.

La création et l’évaluation manuelles du plan d’action d’un attaquant peuvent lui donner plus de temps pour agir. L’automatisation peut accélérer le processus d’atténuation des risques et de création de protections sans grever les ressources, de sorte que des mesures peuvent être prises plus rapidement et que les dommages peuvent être limités.

L’automatisation peut également être utilisée pour distribuer des protections afin de se déplacer plus rapidement que l’attaquant dans le cas d’attaques coordonnées.

L'association homme-machine pour une sécurité maximale

Les organisations accordent de plus en plus d’importance aux activités de transformation numérique et augmentent la complexité technique de leur infrastructure. Cela a une incidence directe sur la façon dont les organisations restent concurrentielles, interagissent avec leurs clients et exécutent leurs opérations avec efficacité.

Cette complexité organisationnelle peut entraîner des risques si les dispositifs de cybersécurité n’évoluent pas en parallèle. Les activités de transformation numérique augmentent la surface globale des attaques et les organisations qui n’exploitent pas l’automatisation peuvent perdre de vue ce qui doit être sécurisé et comment.

En utilisant l’automatisation pour améliorer la posture de cybersécurité, les entreprises peuvent se concentrer sur des activités plus complexes, tandis que les machines effectuent le travail basique.

Une fois le répétitif pris en charge, les équipes de cybersécurité peuvent se concentrer sur les activités de remédiation, les risques d’ingénierie et d’architecture, le développement de l’automatisation et d’autres activités plus approfondies visant à améliorer la résilience d’une organisation face à la cybersécurité.

Les prochaines étapes ?

Les organisations doivent combattre l’idée fausse selon laquelle l’automatisation est une solution facile ou peut être rapidement mise en œuvre. L’automatisation exige des efforts considérables pour arriver au point où elle semble facile.

TEHTRIS est actif dans l’automatisation de la cybersécurité depuis 2013. Mais pas seulement pour les questions liées aux menaces traditionnelles. TEHTRIS traite actuellement des opérations de cyber espionnage et de cyber sabotage en les détectant sans avoir besoin d’équipes SOC massives et coûteuses et sans faux positifs. Désormais, TEHTRIS aide ses partenaires à sécuriser leur infrastructure d’une manière analogue à la façon dont les robots travaillent dans les usines de fabrication 4.0

Cette année, économisez de l’argent, gagnez du temps et soyez efficace. Et pour citer l’un des premiers films sur le piratage, appelé WarGames, avec cette fameuse question du superordinateur NORAD appelé WOPR, qui exécute continuellement des simulations de guerre pour apprendre au fil du temps : Shall we play a game ?